Mon histoire d'abus avec les Témoins de Jéhovah

Histoires

Je suis né à 1959, mes parents, mon grand-père et ma grand-mère, et les tantes de mon père étaient déjà JG (Témoins de Jéhovah). Je suis
élevé comme un JG selon toutes les règles strictes de l'organisation, mon père a toujours un sens
l'organisation en tant que serviteur ou ancien. Traiter avec des étrangers était interdit et vous êtes allé
seulement aux croyants et à la famille qui étaient JG.

J'étais autour de 12 depuis environ un an lorsqu'une famille est venue vivre dans notre église [père, mère et
fille], ces personnes étaient un exemple pour l’église car leur vie était composée de
pour aller de maison en maison au jour le jour, on appelle ces personnes

J'ai tout de suite pensé que l'homme de cette famille était insidieux, il avait un visage étrange et vous regardait toujours.
avec insistance, j'en ai un peu peur. Parfois je suis allé jouer avec la fille et j'ai pensé
c'est étrange que j'ai toujours dû m'asseoir près de lui quand il lisait des histoires et un bras autour de moi
et puis vous avez frotté, [c'était quelque chose qui n'est jamais arrivé à ma maison, mes parents étaient entiers
lointain et cool et n'a pas aimé câliner ou toucher], à un moment il y avait
Organisé par cet homme nageant le mercredi soir, il aimerait les plus jeunes
faites attention.

Au cours de cette nage, le fluage m’arrivait toujours à moi, me saisissait par derrière et me pressait
Il m'a touché, touché mes seins et même sa main est descendue là où ce n'était pas
censé être. J'étais très confus à ce sujet parce que je pensais que cela n'était pas possible. C'est pourquoi je voulais
la semaine suivante ne va pas nager, mon père a trouvé cela étrange et a voulu que j'y aille, alors j'ai inventé
Je m'excuse de ne pas avoir à y aller. La semaine suivante, je ne voulais plus y aller et j'ai dit à mon père
que je trouvais cet homme si effrayant et que cet homme était toujours sur moi. Mon père est devenu très en colère contre moi et a dit
que je ne devrais pas me mettre de cette façon et me comporter contre des hommes [j'étais 12 et ainsi
inconnu si seulement ce qui concernait les hommes, l'information n'a pas été donnée]. Mon père l'a
ne m'en a plus jamais parlé.

La natation s’arrêta soudainement et un mois plus tard, l’exemple pertinent fut
la famille de notre municipalité est partie pour une autre partie des Pays-Bas.
Des années plus tard [j'étais déjà marié], nous avons entendu dire que l'homme d'avant avait été exclu et arrêté
En raison de la maltraitance des jeunes filles, cette fois, il était allé trop loin avec un non-JG et elles ont
c'est indiqué.

J'en ai parlé à mon père, j'étais tellement en colère. Pourquoi n'ont-ils pas cela il y a des années
professionnellement abordé et cet homme a indiqué combien de misère et de victimes cela avait
peut être épargné, pourquoi il a été dissimulé et pourquoi il est allé ailleurs
qu'il pourrait faire de nouvelles victimes à nouveau, jusqu'où est-il allé? Il est resté avec moi alors
avec des touches indésirables que j'étais tellement en colère et ne pouvais pas donner une place, mais quoi
a-t-il fini avec les autres? Mon père ne m'a regardé et il n'y avait pas de réponse
Après tout, il était un ancien et vous n’avez pas perdu l’organisation et ses arrangements.

J'étais mariée à un homme qui était aussi JG et a grandi dans celui-ci et aussi d'un
la famille aînée est venue. Nous nous sommes mariés très jeunes et nous avons eu peu de temps, nous avons vu
les uns les autres uniquement le week-end avec des chaperons. Il était donc très difficile de se rencontrer
bon à savoir, mais j'étais jeune [année 18] et je voulais vraiment sortir de la maison et me marier parce que je
la plainte de faire attention et de se comporter quand on est fatigué d'être malade.

Avant de vous marier, les aînés vous demanderont si vous vous sentez bien pendant votre relation
ou si vous n'avez pas eu de relations sexuelles ou d'autres actes intimes à cause de votre comportement
n'aurait pas été conforme aux normes que vous n'êtes pas autorisé à épouser dans la salle du royaume JG.
Si seulement les anciens m'avaient dit quel genre d'homme je me marierais, il avait déjà
un passé, peu importe sa jeunesse. Je n'aurais certainement pas été marié avec lui et beaucoup
la misère avait été épargnée, à moi et aux autres.

Nous étions mariés depuis quelques années et nous avions une fille de 7 mois, j'avais toujours 2
jeunes soeurs de 10 et 12, mes soeurs étaient avec nous pendant leurs vacances. Un soir [moi
venais de rentrer du travail] mon mari et ma soeur de 12 étaient dans la chambre, j'étais juste ici
accrochant une lessive à l'extérieur et je regardai dans le salon et vis ma sœur allongée sur le canapé,
mon mari se frottait les mains avec ma sœur sous sa jupe ... je pétrifiai ... j'allai
à l'intérieur et a demandé ce qu'ils faisaient, bouleversé ma sœur et sortit de la pièce pour elle
lit et je ne voulais rien dire mais je voulais rentrer à la maison, mon mari a dit que je venais de créer quelque chose et que rien
se passait et que je devais arrêter de parler de cela. Chaque fois que je voulais en parler
il l'a soufflé.

Deux ans plus tard, lors d’une fête, il a été rattrapé avec ma soeur par un cousin qui l’a vu.
était touchant. Il s'en sortit encore en prétendant que tout n'était pas vrai
C’était ce que nous avions vu, et encore une fois, ma sœur n’avait pas grand-chose à avoir
et c'est arrivé. Des années plus tard, quand j'ai divorcé de mon mari, ma sœur m'a dit que
mon mari l'a utilisée pendant des années quand ils se sont vus, l'ont touchée et même des actes intimes avec elle
l'a fait et l'a même menacée de se taire parce qu'autrement, il y aurait quelque chose
arriver dans la famille.

Ma sœur n'allait pas bien spirituellement et on ne comprenait pas vraiment pourquoi
sa belle-mère a parlé à plusieurs reprises aux aînés au sujet des années 10
encore une fois pour enquêter sur les abus de mon mari et ma sœur, est finalement devenu
convenu d'une date pour une entrevue, j'étais très soulagé que cela se produise à cause de cela
L'événement a couru comme un fil rouge dans ma vie. Mais les anciens ne m'ont pas permis d'être là-bas, c'était quelque chose entre mon mari et ma sœur. J'ai tout essayé pour pouvoir venir et essayer de leur dire le plus clairement possible que je voulais entendre et voir comment son attitude serait et comment il réagirait s'il mentait [je le reconnais] et me disait ce que j'étais. ai vu de mes propres yeux ... mais non je ne pouvais pas être là. Mon mari est allé avec deux aînés qui n'avaient pas appris à traiter un problème aussi complexe dans l'autre congrégation où vivait ma sœur. Deux aînés sans le savoir ont également commencé la conversation.

Ensuite, mon mari est rentré à la maison et lui a dit que rien ne se passait bien, rien ne s'était passé. C'était ma sœur qui, selon lui, était ivre et lapidée à la réunion du comité et ne pouvait échapper à ses paroles. J'ai immédiatement appelé les aînés pour leur demander comment cela s'était passé et ce qu'ils en pensaient ... Elle ne voulait pas me dire que c'était chose faite. J'étais désespéré. Ma soeur est devenue encore plus malade alors.

Peu de temps après, une jeune fille est venue travailler dans notre entreprise [17], j’ai déjà remarqué que mon
l'homme lui a consacré toute son attention et son énergie. J'ai demandé à ce sujet et encore il a été refoulé
avec ça il n'y avait rien. Deux ans plus tard, il y avait une lettre sur le tapis indiquant que la fille [elle n'était pas JG] mon mari
devant le tribunal, notamment pour harcèlement sexuel, agression sexuelle.

Mon mari m'a affirmé que rien ne s'était passé et que la fille était seulement après l'argent
elle voulait sortir de ce procès. J'étais également présent à ce procès, puis le
prouver sur la table ce qu'il a fait à cette fille et à son fonctionnement en nous
entreprise l'avait rendu impossible, des dizaines de textos teintés sexuellement sont arrivés sur la table qu'il lui a dit
envoyé. C'était clair pour le tribunal et aussi pour moi.

Dans mon esprit, j'ai décidé de chercher un moment pour le quitter, je le voulais bien des années auparavant
mais je ne savais pas comment gérer cela et même maintenant, je ne savais pas comment et quoi. Sont
Maman est tombée gravement malade en même temps et je l'aimais beaucoup et j'étais vraiment désolée pour elle maintenant
ma vie devait mettre mon problème en premier.

Après sa mort, je suis [j'ai brûlé tout ce qui se passait en moi et à l'étage
est venu] dans notre maison de vacances pour tout lister pour moi, j’ai
écrit une lettre à mon mari et dit que je voulais divorcer.

Mon mari m'a répondu en espérant que je lui pardonnerais et que je reviendrais vers lui.
il a avoué tout ce qu'il a fait dans sa vie, c'est sur papier qu'il a abusé de ma sœur, que
il a commis des actes sexuels avec de nombreuses femmes et jeunes filles.

J'étais perplexe ... enfin, ce qui a rendu mon mariage entier des années 35 incertain, il s'est levé
papier.

J'ai envoyé ces lettres aux anciens et à la société JG. Je n'y suis jamais arrivé
on a répondu à récupérer, cela aussi a été traité mutuellement et mon ex est toujours un
joyeux JG qui espère avoir beaucoup de "moutons" dans l'organisation.

Je suis maintenant exclu, parce que je connais un grand homme en qui je suis bon
sentir et que grâce à toute cette situation m'a aidé à me retrouver et un nouveau
construire la vie. J'ai tout perdu quand j'ai été exclu, j'ai été seul avec JG toute ma vie
parti, ces gens de ce passé peuvent ne plus avoir de contact avec moi.

Avec l'aide de psychologues, d'un psychiatre, de conseillers et d'un ami, ma vie redevient colorée
et forme, il m'est encore difficile de faire des amitiés, je travaille sur ce
améliorer.

================================================== ============================================

L’essentiel de mon récit est le suivant: Laisser l’organisation comprendre que les abus doivent être signalés.
et devrait être traité / supervisé par des experts et non par des aînés qui ne sont pas pour cela
ont appris et qui préfèrent garder de telles choses à l'intérieur, il peut y avoir tant de souffrance et de misère
être épargné.

- Anna H