Lettre ouverte 2

Nouvelles

Stichting Reclaimed Voices
XXXXXXXXXX
XXXX XX Roermond

Congrégation chrétienne des témoins de Jéhovah aux Pays-Bas
Noordbargerstraat 77
7812 AA EMMEN

Roermond, 19 April 2018

Chers Messieurs,

Nous vous avons sur 24 Novembre 2017 une lettre que nous commentons votre déclaration d'engager des discussions avec nous au sujet d'abus sexuel au sein de votre organisation sous certaines conditions. Vous nous avez envoyé une confirmation le décembre 22. Vous nous avez dit d’examiner nos conclusions et de prendre le temps de délibérer à ce sujet.

Entre-temps, presque quatre mois se sont écoulés et nous constatons que vous n’avez plus eu de nouvelles de vous. Nous nous demandons sérieusement si vous prenez au sérieux le problème des abus sexuels dans votre communauté. D'autant plus que les situations 276 nous ont été communiquées concernant des abus sexuels commis par des Témoins de Jéhovah aux Pays-Bas. De plus, des histoires d'abus sexuels chez les Témoins de Jéhovah sont révélées dans le monde entier.

Entre-temps, un certain nombre de personnes vous ont demandé via notre avocat, ainsi que notre avocat, de soumettre des copies de fichiers conservés par votre organisation. Nous avons l'impression que vous évitez tout contact avec nous. Nous sommes sérieusement préoccupés par cela. Cette pratique indique-t-elle comment vous allez traiter les victimes de violence qui n'appartiennent plus à votre communauté religieuse? Le ministre Dekker vous a demandé de parler aux victimes qui nous ont fait rapport. Afin de vous conformer à cela, vous devrez communiquer avec nous.

Nous vous demandons donc de répondre aux questions suivantes: Êtes-vous disposé à nous parler? Quelle est la raison pour laquelle vous n'avez pas eu de conversation avec nous à ce jour? Si vous n'êtes pas prêt pour une entrevue, quelle en est la raison? Pouvez-vous confirmer que cela a à voir avec la façon dont votre communauté religieuse perçoit les personnes qui ne sont plus membres de votre organisation?

Nous aimerions recevoir une réponse dans les jours 14.

Au nom de la fondation Reclaimed Voices,

Raymond Hintjes, président.

4 commentaires

Les commentaires sont fermés.