La lettre d'Aswin à Michel van Hilten

Blog

(Note: cette lettre a été écrite après la déclaration à la fin du point sur les abus sexuels commis par les témoins de Jéhovah dans nouvelles de huit heures de 16 August 2018.)

Cher Michel van Hilten,

Par la présente une lettre de moi. Une lettre ouverte que je vais poster en ligne, cependant. La raison en est que notre contact jusqu’à présent est plutôt unilatéral. Vous semblez éviter de répondre à mes courriels. Dommage, car quand je t'ai vu la première fois, je pensais que tu pouvais être un homme gentil. J'aime assumer le bien chez les gens.

Étiez-vous le porte-parole des témoins de Jéhovah qui avait envoyé un courrier électronique à la NOS l'informant qu'une enquête n'était pas nécessaire car le problème serait trop petit? Je pense que oui, même si aucun nom n’a été mentionné. Il me semble très difficile de désactiver vos sentiments et de transmettre un message aussi insensé et blessant! Quelque part, vous devez avoir pensé à la manière dont ce message est transmis aux personnes qui souffrent depuis des années à la suite d’abus sexuels, à la façon dont il leur est fait d’entendre que leur misère est considérée comme un problème trop mineur pour être examiné. Vous vous êtes surpassé cette fois en supprimant la compassion humaine.

Je sais que vous ne dites finalement que ce que vous êtes instruit d'en haut. Il me semble très difficile d'obéir à ceux qui sont au-dessus de vous. Bien sûr, vous avez déjà compris qu'il n'était pas malin de donner une telle réaction. Indépendamment des souffrances infligées aux victimes d'abus, elle montre à quel point l'organisation des Témoins de Jéhovah est sans cœur et dénuée d'empathie. Tous les Pays-Bas regardent et constatent que votre organisation ne prend pas au sérieux les victimes d'abus sexuels sous 300.

Cher Michel, je me demande parfois comment tu peux maintenir ça. Vous qui travaillez au service juridique, vous connaissez les informations rapportées par les anciens concernant les abus sexuels commis dans leurs congrégations. Vous avez sans doute aussi accès à des informations plus anciennes. Pourtant, vous devez prétendre qu'il n'y a pas de problème. Cela doit être très stressant pour votre conscience.

Vous êtes aussi une victime quelque part. Pas d'abus sexuel - du moins je peux l'espérer pour vous - mais d'un système. J'imagine que de temps en temps, il est assez oppressant de devoir suivre scrupuleusement ce que vous êtes chargé de faire, même si vous n'êtes pas d'accord au fond. Ensuite, vous devez également agir en tant que porte-parole, de sorte que votre nom soit lié aux déclarations que vous faites. J'imagine que vous ne voulez pas apparaître devant la caméra. Toute la colère se concentre maintenant sur vous.

C'est si facile à juger et je ne le veux pas. Je veux vivre d'amour et de compassion. Je suis désolé pour vous parce que vous semblez incapable de choisir vous-même ce qui est bon et un Dieu aimant voudrait vraiment que vous le fassiez. Je veux continuer à croire au bien, précisément parce qu'il y a déjà beaucoup de mal.

C'est pourquoi, Michel, j'ai choisi de ne pas répondre par la colère et la haine, mais par l'amour et la compassion. Pouvez-vous faire ça aussi?

Aswin

PS: Je ne vous envoie pas cette lettre, mais je la posterai en ligne où vous la lirez certainement.

Cette lettre a également été publiée sur Aswins blog personnel

Une réflexion sur "La lettre d'Aswin à Michel van Hilten"

  • Je ne sais plus quel aîné m'a maltraité 31 il y a plusieurs années, mais je me souviens du nom de mon ex-beau-frère qui a tenté de me violer.
    Le nom de l'ex-mari de ma soeur (témoin de Jéhovah) et de son ex-mari est également témoin de Jéhovah et occupe à nouveau une place importante dans la communauté.
    Ma sœur a été violée par son mari à plusieurs reprises, sauf qu'elle ne le signale pas car elle contient des sanctions!
    Très bientôt, je ferai rapport à mon ex-beau-frère et à l'ex-mari de ma sœur. Pas pour la vengeance mais pour la justice

Laisser un commentaire