Plus on en juge, moins on aime

Blog

J'étais le dernier à entrer dans la classe. Le professeur n'était pas encore là et les camarades de classe étaient bruyants. Tout à coup, tout le monde s'est mis à rire bruyamment lorsque j'ai lu un texte au tableau alors qu'ils entraient dans la salle de classe. "Mon Dieu, donne-moi un pistolet et je tirerai Frank!", Fut écrit à la craie sur le tableau. J'ai senti le sol disparaître sous moi. Je préférerais quitter la salle de classe dès que possible. J'avais honte. "Pourquoi est-ce que cela se passe maintenant? Je ne blesse pas une mouche, n'est-ce pas? Je ne suis qu'un témoin de Jéhovah! Il n'y a rien de mal à ça, n'est-ce pas? "

Cette semaine, j'ai conduit pour le travail sur l'A7 dans la province de Groningen. J'ai dépassé un camion apparemment en route pour un événement ou une réunion. C'était une voiture de promotion de la Nederlandse Aardolie Maatschappij (NAM). La bande-annonce contenait toutes sortes de messages promotionnels sur NAM. Une voiture devant moi a légèrement ralenti lorsqu'elle s'est approchée du conducteur du camion. J'ai vu le chauffeur montrer un majeur au conducteur du camion. Je ne me souvenais pas d'une infraction au code de la route qui avait provoqué ce comportement du conducteur. J'ai vite senti que l'agression pouvait être liée au NAM. Peut-être que le chauffeur avait une antipathie envers le NAM; peut-être sa maison avait-elle été endommagée par un tremblement de terre et il avait été dans une bataille juridique avec NAM. Toutes les hypothèses. Il se peut que l'automobiliste soit en colère contre le NAM, tout comme de nombreux citoyens de la province de Groningen sont indignés par le NAM. Une chose est sûre, il a exprimé ses sentiments au conducteur d'une manière non adulte. En fait, ce comportement est contre-productif.

Dans le même temps, je me suis rendu compte que le conducteur du NAM pouvait ressentir ce comportement des autres usagers de la route chaque jour. Il doit avoir une peau épaisse pour pouvoir tolérer cela tous les jours, alors qu'il ne fait que son travail. «Si seulement j'étais le chauffeur du camion, comment pourrais-je gérer cette agression? Qu'est-ce que cela me ferait? J'ai été déclenché par cette pensée. Cela m'a rappelé l'incident ci-dessus à l'école avec le texte haineux au tableau.

Les Pays-Bas, j'ai besoin de quelque chose de mon coeur! Je vois ce comportement haineux des gens largement reflété dans la société. Une manière dure et sans amour d'indiquer que vous n'êtes pas d'accord avec un groupe de personnes, une communauté religieuse, une minorité ethnique, un parti politique, une association, etc.

Je m'inquiète de la façon dont nous exprimons notre indignation dans la société face à des problèmes sociaux, tels que les abus sexuels commis sur des enfants dans des communautés fermées telles que les Témoins de Jéhovah. Il y a beaucoup à faire ici. Il est largement mis en avant dans les médias. C’est une bonne chose que le tabou sur ce sujet chargé soit brisé. L'indignation sur les abus sexuels peut à long terme conduire à une amélioration de la situation des enfants.

Le témoin individuel de Jéhovah est souvent une personne sincère et n’est pas la cause des souffrances causées, tout comme le chauffeur du camion n’est pas le problème. La politique et le comportement de l'administration de cette communauté sont principalement le sujet de discussion. Ne vous moquez pas des gens quand ils viennent chez vous. Mais rendre le sujet négociable et dire ce que vous pensez du problème. Faites preuve de leadership dans ce domaine! Je vois régulièrement des discours de haine sur les médias sociaux et de l'agression dans ma région à l'égard de la communauté des Témoins de Jéhovah. Ce n'est pas une solution de plaider en faveur d'une interdiction de cette communauté religieuse. Le changement doit avoir lieu à partir du bas de cette organisation, à travers se parler. Entrez dans un dialogue sans être immédiatement prêt à juger. Des questions telles que «Pensez-vous également que la sécurité des enfants est importante, pourquoi la trouvez-vous importante et ce qui est nécessaire pour cela?» Peuvent initier un dialogue respectueux. Aux Pays-Bas, parlons plus souvent de la façon dont nos enfants peuvent grandir en toute sécurité dans cette société au lieu de juger un groupe de personnes.

Allons-nous rendre notre monde un peu meilleur ensemble?

2 commentaires

  • Ce sont toutes de belles pensées, mais je ne vois aucun avantage à un dialogue avec les témoins de Jéhovah. C'est naïf. D'accord, ils ont été endoctrinés, et c'est difficile de s'en sortir, mais ils sont toujours responsables de leurs actes aussi. Ils choisissent de se soumettre à la discipline d'une organisation qui facilite la maltraitance des enfants et protège les pédophiles. Ils choisissent de détourner le regard des crimes. Une conversation n'est possible que lorsqu'ils commencent à voir cela. Et jusque-là, en ce qui me concerne, ils sont complices des abus qui se produisent juste devant eux. C'est une question de justice. Nous ne devons pas aimer l'injustice, mais la haïr et la condamner. Chaque GJ participe activement à un système pervers, qu'il le reconnaisse ou non. En tant qu'organisation de haut en bas, la Watchtower peut et n'écoutera jamais JG ordinaire. Ils n'ont aucune influence là-dessus. Seul le gouvernement peut les rappeler, par exemple en retirant le statut ANBI. Et plus leurs pratiques sont exposées, mieux c'est. Si je juge un groupe de personnes avec ça, qu'il en soit ainsi.

  • Oui, je suis totalement d'accord avec cet article.
    C'est l'une des raisons pour lesquelles je fais toujours attention à ce que je dis aux autres sur mon passé en tant que Témoin de Jéhovah. Parce qu'ils sont si facilement mis sous un jour négatif par d'autres qui ne partagent pas ce passé, alors que l'individu au sein de l'organisation est généralement sincère.
    Mais c'est dommage de devoir être prudent dans ce que vous dites, car vous deviez le faire dans le passé au sein de l'organisation, car sinon vous seriez étiqueté comme négatif et maintenant vous devez encore le faire, car un frottis peut survenir contre les Témoins de Jéhovah et que Je ne veux pas non plus être sur ma conscience!
    C'est pourquoi beaucoup de Témoins de Jéhovah retenus ou exclus ont parfois des difficultés. Ils ont des membres de leur famille au sein de l'organisation et ne veulent pas les perdre. Et ils ne peuvent pas facilement exprimer leurs vrais sentiments, car là encore, des histoires de singes en sandwich peuvent circuler dans les médias.
    Oui, quelque chose devrait vraiment changer en interne, en permettant la discussion, qui était également au début de l'organisation.
    Parce que non seulement la politique sur les abus envers les enfants devrait changer, mais aussi leur politique d'exclusion!
    Parce qu'aucune religion n'a le droit de décider pour les membres de la famille de se traiter ou non. C'est un chantage émotionnel que d'exiger celui des personnes concernées et nombre d'entre elles en souffrent également.

Laisser un commentaire